C Breton - Hervé Berville - Jeunes élus de France

Vidéos

Actuellement député de la 2ème circonscription des côtes d'armor, Hervé Berville est aujourd'hui le plus jeune député breton. Il évoque l'intérêt de la politique pour faire de la France un pays solidaire et inclusif. Voici le cinquième et dernier volet de notre série de portraits de jeunes élus bretons.


Pourquoi la politique ? Je me suis engagé en politique parce que je suis vraiment passionné par l’intérêt général et la vie de la cité. Moi, ce qui m’intéresse vraiment c’est la mise en œuvre de politiques publiques et comment on peut améliorer, au quotidien, la vie de nos concitoyens et faire de la France un pays, une nation qui soit inclusive, qui soit solidaire et qui permette à chacun, et bien, de remplir son destin.

Hervé Berville, 31 ans. Je suis originaire de Pluduno, dans les Côtes-d’Armor, le plus beau des départements. Mais je suis né au Rwanda, à Kigali en 1990. Et je suis député de la 2ème circonscription des Côtes-d’Armor mais député de la nation.

Question n°1 : c'est quoi un député ?

Un député, c’est trois choses. C’est quelqu’un qui est quand même un élu local, parce qu’on est toutes les semaines au contact avec nos concitoyens, dans la circonscription, sur le terrain. C’est quelqu’un qui vote et qui fait la loi et donc ça c’est vraiment important, parce que c’est ce qui régit la vie de notre société, la vie de la France. Et puis c’est surtout quelqu’un qui contrôle l’action du gouvernement puisque le pouvoir législatif et bien, contrôle le pouvoir exécutif.

Question n°2 : quelle est votre journée-type ?

La beauté, c’est qu’il n’y a pas de journée-type pour un député. Ça peut être toute la journée dans l’hémicycle à voter des textes de loi. Ça peut être la moitié de la journée à être sur le terrain, auprès d’agriculteurs, auprès de pêcheurs, dans les hôpitaux. Et puis ça peut être aussi, être ici, à la permanence à recevoir des gens pour un problème particulier ou pour discuter de manière plus général de politique. Donc c’est ce que j’aime, c’est qu’il n’y a pas de journée-type.

Question n°3 : économiste ou député ?

Les deux. Je pense que pour être un bon député, il faut avoir une notion de l’économie, parce que l’économie ce n’est pas ce qui guide la politique, mais c’est une donnée qui est importante. Et pour être un bon économiste il ne faut pas simplement être sur les questions économiques et il faut avoir, et bien, la question de l’intérêt général, la question social, la question environnementale aussi en ligne de mire.

Question n°4 : terre ou mer ?

Mer plutôt.

Question n°5 : qu'est ce qui vous a le plus surpris en politique ?

Ce qui m’a le plus surpris, c’est quand même la lenteur du processus législatif et du coup je comprends parfois la frustration des gens entre le moment où ils entendent qu’il va y avoir un texte de loi et le moment où il s’applique réellement dans leur vie, dans leur quotidien.

Question n°6 : qu'est ce qui vous agace le plus en politique ?

La mauvaise foi. La mauvaise foi, les caricatures et les postures.

Question n°7 : quel est le rôle d'un jeune élu ?

Je ne sais pas s’il est différent de celui d’un élu un peu plus âgé. Je pense que c’est essayer de faire son maximum tous les jours, se donner à fond et considérer que ce n’est parce qu’on est jeune qu’on a plus de choses à dire, mais ce n’est pas parce qu’on est jeune qu’on a moins de choses à dire.

Question n°8 : lecture ou vidéo ?

Lecture.

Question n°9 : Rance ou Côte d'Émeraude

Ah ! Là, je ne peux pas choisir !

Question n°10 : qu'est ce que la politique peut apporter demain ?

Beaucoup de choses. Beaucoup de choses. Je pense que la politique elle peut apporter la cohésion sociale, elle peut apporter la solidarité et elle peut apporter de que chacun puisse réaliser ses différentes vocations, ses ambitions et faire de sa vie ce qu’il a envie que ce soit.

Question n°11 : votre moment le plus marquant ?

Moi, le moment le plus marquant, peut-être, c’est le jour de l’élection, puisque c’est à la fois un aboutissement d’une belle campagne où on rencontre beaucoup de gens et puis le début aussi de quelque chose. C’est aventure avec beaucoup, beaucoup de rebondissements qui est passionnante, parfois harassante mais en tout cas, moi, qui me donne envie de continuer.

Question n°12 : un message pour les jeunes ?

Intéressez vous à la politique, parce que sinon la politique va s’intéresser à vous. Et surtout, engagez-vous, militez, bousculez nous, interpelez nous, manifestez. C’est vraiment important de dire qu’on peut aussi s’intéresser et faire de la politique sans forcément être un homme politique. On peut en faire dans les ONG, dans les syndicats, dans les différentes associations. Mais vraiment, s’engager, participer à la vie de son territoire et de la société, c’est pour moi un élément fondamental.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.