Presse

Entretien avec le député Hervé Berville qui garde sa passion intacte pour sa mission de parlementaire et veut positiver le mouvement des Gilets Jaunes.

Les Gilets Jaunes.

« Il faut reconnaître qu’il y aurait dû avoir une réponse forte plus tôt. Des décisions ont été prises avant même les manifestations. Mais ce n’était pas suffisant. Aujourd’hui, les revendications se sont multipliées et le gouvernement ne peut pas tout satisfaire et certainement pas la dissolution du parlement ou la démission du président. Aujourd’hui, tout le monde a son mot à dire et c’est plutôt bien de voir les gens se réapproprier la politique. C’est le bon côté de ce mouvement qui est, en quelque sorte, la réplique sismique du tremblement de terre provoqué par les Marcheurs, sur le monde politique en 2017. Je me suis engagé, à cette époque, justement parce qu’Emmanuel Macron estimait que la politique n’est pas le monopole des partis. Pour ma part, je n’ai jamais dit que nous étions le nouveau monde mais que nous voulions apporter une autre façon de faire. » ...


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.