Macron au Rwanda: "Plus que des excuses, ce qui compte c'est la réconciliation"

Presse

Le député LREM Hervé Berville, né au Rwanda, décrypte le voyage officiel d'Emmanuel Macron qui doit acter la normalisation des relations entre les deux pays.

POLITIQUE - La visite est d’ores et déjà présentée comme “historique”. Quelques semaines après la remise du rapport Duclert qui fait état de “responsabilités accablantes” de la France pendant le génocide des Tutsi au RwandaEmmanuel Macron se rend pour la première fois en visite officielle dans le pays les 27 et 28 mai.

Hervé Berville, le député LREM des Côtes-d’Armor qui avait représenté le chef de l’État aux commémorations du 25e anniversaire du génocide en 2019, fait partie de la délégation officielle au côté du président. 

Pour Le HuffPost, ce fin connaisseur du dossier, spécialiste en économie du développement et né au Rwanda, décrypte les enjeux de ce voyage et l’importance d’une “mémoire commune” entre les deux pays qui n’ont pas encore rétabli officiellement leurs relations diplomatiques alors qu’il n’y a plus d’ambassadeur de France à Kigali depuis 2015. L’homme de confiance du président sur le sujet assure ne pas être candidat au poste qui pourrait être rétabli après cette visite, arguant que la France “regorge de diplomates de grande qualité”. Entretien. ...


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.